Lui : As-tu vu le petit vieux en fin de vie ?
Moi : Non, qui ? oú ?
Lui : rires...

Elle : As-tu vu l'ancien qui agonise ?
Moi  : Mais de qui parlons-nous ? Oú est ce pauvre vieux ?
Elle : Dans la rue, c'est la fin -large sourire- ce soir il meurt.
Moi  : ...???...

un autre Lui : Le petit vieux vit ces dernieres heures.
Moi          : Oui, un vieux se meurt, il est dans la rue... Quelqu'un m'explique POR FAVOR !

Trois pas, il me montre un vieux du doigt. L'homme est immobile sur une chaise au bord de la rue, la tete baissee sur son corps vouté et les membres atrophiés. A mesure que je m'approche il me semble s'éloigner, est-il en train de mourir ? (pour sûr oui) Des gamins jouent autour, un tout jeune le touche et éclate de rire, il part sautillant.

perplexité.

En arrivant assez pres je m'apercois que le vieux est un mannequin, une marionnette grandeur nature trés réussie ! Plus tard j'en vois d'autres au seuil des maisons, des commerces, aux coins de rue...
A minuit, alors que l'année meurt, ils sont tous brûlés ; des pétards explosent (nos tympans avec) et les feux d'articices domestiques envhaïssent une nuit de pleine lune, la derniere de l'année.
Le petit vieux est mort ! 2010 vient de naître... dans un an nous le brûlerons aussi... "Si Dieu le veut", comme on dit ici.